Les bâtiments :

Somptueux bâtiment, œuvre de l’architecte François Le Duc, dit « Toscane », qui s’y employa de 1676 à 1682. Ce bâtiment mesure 83 mètres de long sur 17 mètres de haut.
Abbaye Royale Jusqu’à la Révolution, il était coiffé d’une toiture en ardoise supportée par une charpente plus élevée qu’aujourd’hui.
Le déséquilibre apparent de la façade avec son escalier décentré, vient du fait que l’aile Nord n’a jamais été terminée.
A de nombreux endroits, les vestiges d’anciens bâtiments claustraux régulièrement fréquentés par Louix XI témoignent de la grandeur de la première abbaye qui pris place en ces lieux dès la fin du XIe siècle et qui fut entièrement détruite lors des guerres de religion au XVIe siècle.
A sein des bâtiments actuels, nous observerons la façade magnifiquement décorée de pilastres, un vestibule surmonté d’une voûte plate donnant accès à l’escalier monumental.
Dans l’aile Sud, un grand réfectoire constitué de six travées donne accès à l’ancienne cuisine.
En accédant à la cour arrière, un magnifique déambulatoire donne accès à la salle du Pilier, ainsi qu’à la crypte de la première église paroissiale de Celles sur Belle, l’église St Hilaire, seule partie romane encore visible en ces lieux.
En accédant au premier étage par l’escalier monumental, les portes s’ouvriront sur la partie muséographique.



Abbaye Royale

Le musée :

En accédant au 1er étage des bâtiments conventuels, vous découvrirez en présence d’un guide, la chambre de l’abbé où ont séjourné plusieurs personnages illustres. Puis vous accéderez à une cellule monastique entièrement reconstituée, à une salle maquette, et aux salles destinées aux différentes collections d’objets de culte et vêtements ecclésiastiques. Un passage obligatoire pour tous les passionnés de l’Histoire de l’Abbaye.

Les jardins

A l’extérieur, la magnificence des parcs et jardins vous offre une promenade durant laquelle, Le jardin à la Française, issu de l’inspiration de l’architecte François Le Duc au XVIIe siècle et réalisé sur proposition de l’architecte en chef des monuments historiques dans les années 1990. Le jardin de curé, sis devant le moulin de l’abbaye, où de nombreuses plantes médicinales sont visibles dans un cadre inspirant calme et sérénité. Puis le jardin à thème, qui, tous les ans offre au public un espace de découverte sur un fond idéologique hors du commun : cette année, « Insectes et compagnie… ! ».
Ce sont plus de deux heures de promenade durant lesquelles, vous voyagerez à travers les siècles.

La Vallée de la Belle

Dépassez l’enceinte de l’Abbaye Royale vers l’aile Sud et vous découvrirez un parc longé par la rivière « La Belle ».
Au travers des chemins aménagés, plusieurs espaces « jeux enfants » feront participer grands et petits à des exercices d’agilité mais aussi sportifs.
Ce sont plusieurs kilomètres de promenade vous permettant également de découvrir un patrimoine architectural et paysager riche mais trop souvent ignoré.

Eglise Saint Maixent de Verrines-sous-Celles

Abbaye Royale

A moins de cinq minutes en voiture, l’église Saint Maixent de Verrines sous Celles est un des lieux incontournables de l’art roman. A côté d’un ancien petit prieuré, cette église témoigne d’un passé historique très riche.

A découvrir également le site du Lambon (base de loisirs) sur : www.lelambon.com